L’OSTÉOPATHIE

  • une thérapeutique manuelle

L’ostéopathie est une méthode thérapeutique basée sur l'utilisation du contact manuel pour le diagnostic et le traitement des restrictions de mobilité du corps du patient.

Les ostéopathes utilisent une grande variété de techniques thérapeutiques manuelles pour améliorer l'état de santé de tous les systèmes du corps (structures squelettiques, articulaires, viscérales et myofasciales, ainsi que les éléments vasculaires, lymphatiques et neurologiques corrélés.).

  • une vision d'ensemble du corps

Les ostéopathes prennent en compte les relations entre le corps et l'esprit, la structure et la fonction pour optimiser les capacités du corps à s’auto-réguler et à s’auto-guérir.

Cette approche holistique de la prise en charge du patient repose sur le concept que l’être humain constitue une unité fonctionnelle dynamique, dans laquelle toutes les parties sont reliées et interdépendantes les unes des autres.

POUR QUI?

 

Sportifs

  • Lésions liées au sport

Le corps du sportif est soumis à de multiples micro traumatismes liés à la pratique de son activité.

Pour pouvoir supporter ces contraintes, ses articulations doivent être à la fois mobiles et stables.

Si ce n'est pas le cas, le sportif peut souffrir de multiples lésions telles que:

-tendinites

-élongations ou déchirures

-entorses

-fractures de fatigue

  • déséquilibres préexistants 

Certaines zones du corps peuvent être rétreintes en mobilité depuis longtemps, et gêner le sportif dans la pratique son activité, favoriser les douleurs ou limiter sa progression. 

  • prise en charge en ostéopathie

L'ostéopathe accompagnera le sportif dans son activité en vérifiant la bonne mobilité générale de son corps pour lui permettre de préserver ses articulations.

Il lui proposera également des échauffements et exercices complémentaires adaptés à sa discipline, et le conseillera sur son hygiène alimentaire.

 

 

Nourissons

  • Les tensions liées à l'accouchement

Au cours de l'accouchement, le nouveau né subit une série de contraintes mécaniques provoquées par les contractions utérines et par sa descente dans le bassin de sa mère.

  • les contraintes vécues in utéro

L'équilibre du nouveau dépend également du bon déroulement de la grossesse. En effet, les stress physiques et psychiques vécus par la mère ainsi que les différents agents toxiques auxquels elle aura été exposée seront directement ressentis par le fœtus, ce qui influencera son développement. 

  • symptômes courants

Cet ensemble de contraintes vécues pendant la vie intra utérine et lors de l'accouchement peut générer des blocages sur le crane et le corps du nouveau né, qui donneront lieu à divers symptômes tels que:

- Troubles digestifs (reflux gastro œsophagiens, coliques...)

- Asymétrie du crane

- Troubles du sommeil

- Troubles de l’humeur (agitation, pleurs)

- Troubles ORL (conjonctivites, otites...)

  • Prise en charge ostéopathique

Par des mobilisations douces, l'ostéopathe corrige les restrictions de mobilité qu'il retrouve et peut améliorer considérablement ces symptômes.

Il arrive que le nourrisson pleure durant la séance, c'est un moyen pour lui d’extérioriser toutes les difficultés et émotions qu'il n'a pas pu exprimer auparavant.

 

 

Femmes enceintes

  • Un corps qui change

Au cours de la grossesse, les changements hormonaux entraînent une laxité ligamentaire qui peut être source de douleurs au niveau du bassin et des lombaires, ainsi que de sciatiques.

  • un fœtus qui se développe

La croissance du fœtus fait que l'utérus exerce une pression sur les organes de l'abdomen et du petit bassin, ce qui peut entraîner des désagréments digestifs, tels que:

-de la constipation

-des brûlures d'estomac

-des difficultés respiratoires ou douleurs intercostales

-des envies fréquentes d'uriner ou des incontinences..

  • les malpositions foetales

Parfois, les tensions retrouvées sur le corps de la femme enceinte sont antérieures à la grossesse et gênent le bon positionnement du foetus, 

L'ostéopathe  pourra travailler sur les systèmes d’attaches des organes sur le squelette et veillera tout particulièrement à la bonne mobilité du bassin, des lombaires et du diaphragme pour atténuer les éventuelles douleurs, favoriser la bonne rotation du fœtus, et préparer de manière optimale l'accouchement de la future maman.

  • la consultation post partum

Après l’accouchement l'ostéopathe peut également intervenir sur les structures « traumatisées » lors de l’expulsion.

Il limitera ainsi divers symptômes tels que baby blues,  lombalgies, troubles digestifs, incontinence...

 

enfants

  • Affections liées à la croissance

L'enfant grandit vite, ce qui soumet son corps à rude épreuve. Les épisodes de forte croissance peuvent donner lieu à:

-des douleurs dans les membres ou la colonne vertébrale

-des scolioses

-des lésions osseuses (osgood schlatter, maladie de sévère

  • répercussions psycho somatiques

L'enfant et l'adolescents chez qui les émotions sont décuplées par rapport à l'adulte, sont également sujets a diverses manifestations psycho somatiques.

En effet, lorsqu’un conflit n'est pas « digéré psychologiquement », le cerveau va inconsciemment le « rediriger » vers le corps pour le manifester physiquement.

Voici quelques exemples de motifs:

-constipations/diarrhées /vomissements 

-douleurs abdominales

-Certaines énurésies et encoprésies

-pertes ou excès d' l’appétit

-insomnies

-eczema

-maux de tète

  • Prise en charge ostéopathique

L'ostéopathe travaillera non seulement sur le système musculo squelettique, mais également sur les organes et viscères ciblées par la surcharge émotionnelle de l'enfant.

Il abordera également certaines zones spécifiques du crane pour lui permettre de mieux réguler son stress et atténuer les manifestations physiques de celui ci.

 

Adultes

  • Le bilan préventif

Il est recommandé de venir une à deux fois par an en l'absence de douleurs pour faire un bilan complet.

Ainsi, l'ostéopathe investiguera le corps du patient de la tète aux pieds, et corrigera les restrictions de mobilité qu'il retrouvera, afin de prévenir l'apparition de divers symptômes comme des douleurs.

  • autres motifs

Lorsque les blocages s'accumulent et que le corps n'est plus en mesure de s'y adapter, divers symptômes se manifestent et peuvent également amener le patient à consulter:

-des affections musculo suqelettiques (lumbago, tendinites, courbatures...)

-des douleurs neurologiques (sciatiques, névralgies cervico brachiales, intercostales...)

-des troubles digestifs (coliques, constipation, diarrhée, brûlures d'estomac...)

-des perturbations de l'humeur (agressivité, état dépressif, anxiété...)

-des troubles du sommeil (insomnie, fatigue chronique...)

-des troubles ORL (sinusite, rhinite chronique, acouphènes, otalgie, vertiges, douleurs de la mâchoire...)

-maux de tète

-troubles vasculaires (jambes lourdes, oedeme, engourdissements...)

Cette liste est loin d’être exhaustive, l'ostéopathe investigue tous les systèmes du corps pour comprendre l'origine de la plainte du patient, et traiter la cause de ses symptômes.

 

Seniors

  • l'arthrose

Avec l'age, les articulations sont atteintes d'arthrose, une usure naturelle qui restreint leur mobilité.

La sédentarité accentue le phénomène, car le manque de mouvement diminue le drainage et la bonne vascularisation des tissus, ce qui augmente leur rigidité.

L'ostéopathie ne prétend pas soigner l'arthrose, mais peut limiter les douleurs et inconforts qui en résultent.

Par des mobilisations douces, il préserve la souplesse des articulations en limitant les tensions musculaires qui accompagnent l'arthrose 

 

  • autres motifs

La personne âgée peut également consulter l'ostéopathe pour d'autres motifs tels que :

-troubles digestifs (constipations, ballonnements, douleurs abdominales, brûlures d'estomac...)

-migraines, céphalées

-fatigue chronique, troubles du sommeil

-troubles de l'humeur (état dépressif, anxiété...)

  • Prise en charge ostéopathique

Les techniques utilisées par l'ostéopathe sont adaptées à l'age du patient et à l'état de santé de son squelette. Les mobilisations effectuées respectent toujours l'amplitude permise par l'articulation du patient et ne sont pas douloureuses.